Loading...

Alcool et drogues : est-ce que ça affecte la santé buccodentaire?

Oui, certains dommages dentaires sont directement liés à la consommation d’alcool et de drogues. C’est difficile à cacher à un dentiste ou à un professionnel de la santé. Généralement, ils s’en aperçoivent rapidement lors d’un examen de routine.

Voyons les différents problèmes que la consommation peut avoir sur la santé.

Quels sont les risques reliés à la consommation d’alcool et de drogues?

La consommation d’alcool et de drogues entraîne sans contredit de nombreuses répercussions, autant sur la santé globale et la santé buccodentaire (donc tout le corps, mais aussi et surtout la bouche et les dents).

Les caries dentaires

Premièrement, ces consommateurs sont plus à risque de développer des caries. Pourquoi? Parce que l’alcool et la drogue assèchent grandement la bouche. Or, la salive protège la cavité buccale des bactéries. Un manque de salive augmente la plaque, la sensibilité dentaire, la coloration jaune ou brune des dents ainsi que la mauvaise haleine.

Il faut savoir aussi que l’alcool (que ce soit le vin, les spiritueux ou la bière) contient généralement un taux élevé de sucre. Ce qui, on le sait déjà, n’est pas très bon pour la dentition…

L’érosion dentaire

Les spiritueux ayant un fort degré élevé d’alcool ont un effet « décapant » sur les dents, la langue et les muqueuses de la bouche. Ce qui peut engendrer, entre autres, l’érosion des dents et la perte de l’émail.

Il va sans dire que les drogues qui sont fumées, au même titre que la diminution de la salive, ont un réel impact sur la coloration des dents, la mauvaise haleine, et etc.

Les drogues dures et l’alcool peuvent entraîner des vomissements. Les vomissements entraînent à leur tour l’érosion des dents dû à l’acide chlorhydrique de l’estomac qui remonte vers la bouche. Ce problème est aussi connu chez ceux et celles qui ont des troubles alimentaires.

Le grincement des dents

La consommation d’alcool, mais surtout de drogues, cause souvent le serrement et le grincement des dents. Ceci peut par la suite engendrer :

  • l’usure prématurée des dents voire la perte de dents
  • des maux de tête ou d’oreilles
  • une difficulté à ouvrir complètement la bouche
  • de la fatigue au réveil ou de la fatigue chronique
  • des douleurs buccodentaires et aux mâchoires
  • une sensibilité dentaire
  • de la récession gingivale
  • et bien plus encore…

La perte de dents

Il n’est pas rare de voir des alcooliques ou des toxicomanes avec plusieurs dents manquantes. Mis à part l’inesthétisme, les dents manquantes affaiblissent l’équilibre des dents et de la bouche, et peuvent engendrer :

  • des difficultés masticatoires, voire de digestion
  • un trouble du langage
  • des douleurs aux mâchoires
  • le déplacement et l’usure anormale des dents avoisinantes
  • une déformation de l’os de la mâchoire.
  • etc.

La solution?

Malheureusement, nous constatons que la consommation de produits nocifs pour la santé commence assez jeune, notamment avec le cannabis, l’alcool et les produits du tabac.

Les professionnels de la santé, quels qu’ils soient, ont un rôle important en matière de soins, mais aussi de prévention. Lors du questionnaire de santé, il faut répondre avec franchise et sans crainte à la question qui vous est posée concernant votre consommation d’alcool et de drogues. Ces professionnels sauront vous aider et vous diriger vers des ressources d’aide, au besoin.

Pour obtenir de l’aide ou pour plus d’informations, parlez-en à votre médecin ou votre dentiste, ou consultez :